J’apprends à tailler mes arbres

Lors d’un précédent article consacré aux 6 arbustes à planter au potager bio, vous avez pu mesurer l’importance de leur présence dans certaines fonctions essentielles au jardin. Même s’ils sont généralement de culture facile, les tailler favorise un développement harmonieux, optimise la qualité et la régularité des récoltes et améliore l’état sanitaire des arbres. “J’apprends à tailler mes arbres” des éditions Terre Vivante nous offre un véritable petit manuel de taille douce…

En guise d’apéritif

Dés les premières lignes, Alain Pontoppidan (technicien agricole, arboriste et formateur) met un point d’honneur à rappeler que le but de la taille d’un arbre n’est pas de “martyriser nos arbres par des coupes anarchiques, qui fragilisent leur structure et créent des blessures impossibles à cicatriser“. A l’opposé, elle doit être inspirée par une véritable compréhension des besoins des arbres, ornementaux ou fruitiers, et basée sur l’observation préalable des mécanismes naturels de leur croissance. Chaque arbre à son histoire et seule une taille douce (taille des arbres libres) permet d’observer, de chercher et de connaître les arbres pour une taille à la fois efficace et respectueuse. 

Au sommaire de ces 100 pages consacrées à la taille douce des arbres :

Sommaire

L’entrée : la quatrième de couverture

“Découvrez quand et comment tailler ses arbres

Après un point détaillé sur la nature des arbres, l’auteur explique les méthodes pour rajeunir, guider et améliorer 88 espèces fruitières et ornementales. Un guide pratique pour des arbres vivants. Le livre à avoir pour la taille des fruitiers et arbustes !”

4ème de couverture

Le plat : une lecture pas à pas…

Pas de taille donc sans comprendre et observer les arbres ! C’est pourquoi un chapitre entier y est consacré. Ne vous précipitez pas sur les cisailles et les sécateurs : posez-vous, observez et réfléchissez. Histoire de l’arbre, pousses, aoûtement, hibernation, ramification, bourgeons… plongez dans le monde merveilleux des arbres pour mieux les comprendre. “De telle sorte que la technique soit rendue vivante par la sensibilité, et puisse évoluer, s’adapter, et s’enrichir au fil des années par la pratique et l’observation.”

Après avoir exploré le fonctionnement de l’arbre, le moment est venu de poser les règles de base d’une taille en douceur : 1. la taille doit conserver à l’arbre sa structure fondamentale ; 2. Respecter le bon angle de coupe pour garantir la meilleure cicatrisation possible. Vous découvrirez également les meilleurs moments de l’année pour tailler (pas seulement en hiver !) et tous les outils du tailleur. Toute une série de photos vous permettra de réaliser les bons gestes.

1

Le second chapitre est consacrée aux arbres fruitiers. C’est souvent à ces derniers que l’on pense en premier lorsque l’on parle de taille. Quelles différences entre éclaircir, rajeunir et simplifier ? Faut-il tailler l’arbre à la plantation ? Comme chaque espèce demande une taille particulière et que l’arbre est toujours habité par l’archétype de son espèce, chacune des 18 espèces de fruitiers est détaillée ici : abricotier, amandier, cerisier, figuier, pêcher, vigne … en passant par le kiwi et les agrumes, vous saurez son mode de végétation, la taille et la période la plus adaptée.

3

Il existe une manière simple et directe de s’entraîner à tailler, qui consiste à enlever d’un arbre son bois mort, et rien de plus. On observe de cette manière beaucoup de choses intéressantes à propos de l’auto-élagage, avec la certitude de ne pas commettre d’erreur. Et on acquiert petit à petit une sensibilité particulière, ce fameux feeling qui permet de se laisser guider par l’arbre en oubliant toute la technique.

Enfin, la troisième et dernière partie donne la part belle aux arbres et arbustes d’ornement. De la même manière que pour les arbres fruitiers, Alain Pontoppidan décline près de 70 espèces, selon leurs essences : glycine, jasmin, rosiers (buissons, sarmenteux, grimpants…), les conifères, les arbres pleureurs… Vous saurez parfaitement tailler pour une floraison abondante !      

Voici un “petit” aperçu de ce que vous pouvez y trouver et de la conception du livre :

Le dessert : mon avis

A dire vrai, j’ai été assez étonné du nombre de pages de ce livre. Agréablement, bien sûr ! Je pensais que la taille d’un arbre relevé de concepts beaucoup plus compliqués. Le grand avantage de ce livre, c’est son accessibilité. On y retrouve les grands classiques et la grande majorité des arbres que chacun d’entre nous pourrait avoir à tailler, un jour, dans son jardin. Tous les gestes techniques sont détaillés et photographiés.

Je me suis également régalée de visiter les différents sites internet des bonnes adresses et pépinières inscrites en annexe.  

J’apprends à tailler mes arbres – Fruitiers, arbustes…“, Editions Terre Vivante, 2016, 14€ ou feuilletez quelques pages. 

Reçois 4 ebooks GRATUITEMENT !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge