#2 3 questions sur… les arbres

Second opus de notre rendez-vous “3 questions sur…”. Les arbres font partie intégrante de nos paysages. Tout autour de nous, ils sont les sentinelles du climat, des maladies et des changements de saisons. Pourtant encore trop méconnus, voici de quoi combler (un peu) votre soif de curiosité. 

Si vous avez raté le premier épisode des “3 questions sur” dédié aux vers de terre ou si vous souhaitez le relire, c’est par ici.

lisez ceci  Question 1 : pourquoi les feuilles des arbres tombent ?

Chaque année, les arbres à feuillage caduc renouvellent et perdent toutes leurs feuilles, à l’approche de l’automne. A cette époque de l’année, les heures d’ensoleillement se réduisent, le rayonnement solaire perd de sa force et les sols gèlent, compliquant ainsi le captage de l’eau et des nutriments de l’arbre par les racines. Dans ces conditions, la production de feuilles diminue et maintenir le feuillage coûte plus en énergie qu’il ne produit. La stratégie la plus efficace pour l’arbre est donc de perdre ses feuilles, de baisser son activité et de passer au repos. Le vent finit de faire tomber les dernières feuilles encore accrochées aux branches de l’arbre. saute dans les feuilles d'automne

Quant aux arbres à feuillage persistant, s’ils ne perdent pas leurs feuilles, c’est tout simplement parce qu’ils sont moins sensibles au froid et n’en ressentent pas le besoin. Cependant, le vieillissement naturel des feuilles est un processus complexe et les feuilles ou aiguilles ont une durée de vie limitée et finissent par tomber.

Arbres

lisez ceci  Question 2 : pourquoi les feuilles des arbres changent de couleur ?

Le changement de couleur des feuilles est, très souvent, le premier signe du changement de saison de l’été vers l’automne. Lentement, le vert disparaît pour laisser place à des jaunes, ocres, rouges et oranges. Mais, à quoi doit-on ce changement de couleur ? Plusieurs facteurs influent sur ces changements mais le plus important est la diminution de la luminosité.

La majorité des feuilles sont d’une couleur verte due à la présence de chlorophylle, un pigment qui participe au processus de photosynthèseGrâce à la chlorophylle, les feuilles changent la lumière du soleil, le dioxyde de carbone et l’eau en molécules de sucre qui voyagent à l’intérieur des branches et des racines pour alimenter l’arbre. La production de chlorophylle nécessite des températures chaudes et un taux d’ensoleillement important (principalement au printemps et en été). soleil perce les nuages
Mais, quand les journées se font plus courtes, la production de chlorophylle s’arrête jusqu’à ce que la plante n’en produise plus. Cela se traduit par la disparition de la couleur verte. Les autres pigments donnent alors aux feuilles une tonalité jaune ou orange.

Les couleurs rougeâtres ont aussi une autre explication : à mesure que les nervures des feuilles se ferment avec le début de l’automne, les sucres restent captés à l’intérieur des feuillesQuand ceux-ci réagissent avec d’autres substances à l’intérieur de la plante, les pigments rouges se forment. L’intensité d’une même couleur peut changer selon l’espèce, le climat, la température et l’humidité. Des jours chauds et ensoleillés avec des nuits froides mais sans gelée produisent une gamme de couleurs brillantes, parce que davantage de sucres restent captés dans les feuilles.

Arbres

lisez ceci  Question 3 : comment les arbres respirent-ils en hiver ?

Privés de leurs feuilles l’hiver, comment les arbres font-ils alors pour continuer à respirer ? Comme nous, l’arbre respire en absorbant l’oxygène pour rejeter du gaz carbonique. Sa respiration s’effectue principalement par ses racines (à partir des lenticelles), ses feuilles (par les stomates) et par son tronc et ses branches (à partir également des lenticelles). Les feuilles ne sont donc pas pour lui la seule source d’oxygène. Un arbre respire par les racines en absorbant l’eau et les sels minéraux dont il a besoin. Cette eau enrichie en sels minéraux va circuler dans l’arbre : c’est la sève brute.

Mais, si l’arbre absorbe comme nous de l’O2 et rejette du CO2, comment peut-il le faire par ses racines qui sont sous terre ? Dans les sols normalement aérés, il y a un peu plus de 5 % d’O2. Et c’est largement suffisant ! C’est pour cela que les sols gorgés d’eau ou trop tassés sont défavorables pour la croissance des arbres. Smilie arrose sa fleur

Le 31 octobre 2015 à Apple River dans la province de Nouvelle-Écosse au Canada, Brian Nutt a filmé un drôle de phénomène dans une forêt. Un sol en train de respirer…. A priori, il s’agirait du vent qui ferait bouger les arbres et les racines sous la terre.

Reçois 4 ebooks GRATUITEMENT !

7 reflexions sur “#2 3 questions sur… les arbres

  1. lapinbleu2

    Coucou Julia.
    Encore un très bel article très intéressant. Impressionnant la respiration de la terre. En tout cas merci pour ce partage et bravo pour tout ce que tu fais. Au fait, tu as eu des réponses dans le sujet de ton jardin sur le forum. Bonne fin de journée. A bientôt !! Jean Claude.
    lapinbleu2 Articles récents…Les quiz • Quiz numéro 8My Profile

  2. Quentier Pierre

    Très bon article avec quelques rappels nécessaires, merci Julia.
    Concernant les arbres aux feuillages persistants, ils perdent bien leurs feuilles régulièrement. Ces arbres ont adopté cette stratégie pour économiser l’eau, limiter l’évaporation et l’évapo-transpiration (économiser l’eau l’hiver et l’été) et se protéger contre les vents desséchants.
    Autre point : oui, les arbres respirent par le sol et récemment des chercheurs ont mis en évidence la présence de feuilles sur les racines ! Leur rôle n’est pas encore établi.
    Quant aux arbres et les sols gorgés d’eau, certains sont capables de les drainer comme les saules et les aulnes et certaines espèces adoptes un système de respiration appelé pneumatophore par l’intermédiaire de leurs racines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge