Quel est le meilleur paillage pour votre potager ?

Le paillage ou mulching est une technique très avantageuse à laquelle vous devez toujours penser dans votre jardin et potager. Mais quel est le meilleur paillage pour votre potager ? Je vous donne quelques éléments de réponse…

Le paillage : mode d’emploi

Le paillage a une multitude de fonctions importantes dont, entre autres, :

  • maintenir l’humidité du sol
  • réduire les changements brusques de température au niveau des racines
  • favoriser l’activité microbienne et des autres êtres vivants (vers de terre, etc)
  • augmenter la fertilité de la terre

Le paillage s’applique autour de la tige de la plante ou de l’arbre, en laissant une distance entre les deux d’environ 15 cm. En effet, il faut éviter que le mulch ait un contact direct avec la tige ou les branches. Si vous utilisez un système d’arrosage goutte-à-goutte, il devra être placé en premier ; le mulch se place par dessus.

En général, une couche d’environ 3 à 6 cm de paillage est suffisante pour mettre tous les bénéfices à profit. Les couvertures avec des matériaux naturels comme la paille ou le foin peuvent légèrement être plus épais, jusqu’à 8 cm environ, ou peuvent aussi être ajoutés successivement durant la vie de la plante. 

Prenez en compte que, durant le printemps, l’excès d’humidité et le fait de maintenir la terre fraîche peuvent réduire les probabilités de germination des graines. Installez donc le paillage lorsque votre plant mesure 15 cm environ. 

Quel est le meilleur paillage pour votre potager ?

Je vous donne ici les avantages et inconvénients de la plupart des matériaux utilisés pour le paillage/mulching. Pour choisir celui qui vous conviendra le mieux, vous devez prendre en compte la situation, la terre et les besoins de votre jardin.

La paille

+ Avantages : bon marché voire gratuit ; retient l’humidité ; se dégrade rapidement en améliorant la structure du sol ; stoppe certaines maladies ; est utilisée comme habitat par les insectes. 

– Inconvénients : peut contenir des graines d’autres plantes non désirées (ce qui n’est pas forcément un mal…), attire les escargots et les rongeurs.

Paillage

Les journaux

+ Avantages : gratuits, 5-6 feuilles suffisent

– Inconvénients : ne sont pas esthétiques et l’encre peut être un problème

La tonte

+ Avantages : gratuit, riche en azote et reste assez bien sur place 

– Inconvénients : peut contenir des graines d’autres plantes, des restes de pesticides ou d’engrais chimiques, etc.

Les copeaux de bois

+ Avantages : gratuit ou très bon marché ; conserve très bien l’humidité de la terre et évite l’apparition de plantes spontanées ou non cultivées.

– Inconvénients : se décompose rapide, peut compliquer l’absorption de l’eau et compromettre les réserves d’azote de la terre ; acidifie le sol.

Paillage

Le carton

+ Avantages : le meilleur pour éviter l’apparition de plantes spontanées ou adventives

– Inconvénients : ne doit pas contenir de l’encre couleur, des agrafes ou du plastique ; peu esthétique.

Les écorces

+ Avantages : très esthétiques dans les jardins

– Inconvénients : le coût ; peut bouger après de fortes pluies abondantes ; pour éviter l’apparition d’autres plantes ou adventices, il est nécessaire de placer une autre couche de paillage au-dessous des écorces.

Paillage

Les feuilles mortes

+ Avantages : se trouvent facilement ; sont gratuites ; attirent les vers de terre de terre et donnent un très joli aspect dans les vergers et les jardins.

– Inconvénients : sont extrêmement légères et s’envolent facilement. Elles sont donc à éviter si votre jardin est sujet à de grands vents. 

Paillage

Les aiguilles de pin

+ Avantages : peut être obtenues facilement dans les bois, évitent l’apparition d’herbes spontanées, durent assez de temps et restent bien dans les jardins.

– Inconvénients : si on ne peut en obtenir d’une pinède proche, en acheter peut coûter cher d’autant plus qu’une bonne quantité de paillage est nécessaire. 

Paillage

J’espère que cette liste comparative pourra vous aider à faire votre choix ! 🙂 Si vous hésitez encore dans le choix de votre paillage, je vous invite à consulter un livret PDF fort intéressant édité par “Arbres et Paysages d’Autan” qui compare les différents paillages après 6 ans d’études et de cultures. Vous pouvez le consulter ici.

Reçois 4 ebooks GRATUITEMENT !

20 reflexions sur “Quel est le meilleur paillage pour votre potager ?

  1. Nancy

    Coucou Julia

    Je pratique le paillage au jardin depuis quelques années et en suis satisfaite malgrès de petits inconvénients ( les mulots musaraigne et autres rongeurs adorent et aiment a faire le galeries en dessous )

    1. Julia Auteur de l'article

      Coucou Nancy,

      Merci pour ton témoignage ! Effectivement, ces petits rongeurs aiment particulièrement les paillages. Mais, ils sont tellement mal aimés que nous les accueillons au potager bien volontiers 😉

      A bientôt !

  2. lapinbleu2

    Bonjour Julia.
    Très intéressant ton article. Bravo à toi. ça tombe très bien car en ce moment je couvre tout mon jardin potager de feuilles mortes sur 20 à 25 cms d’épaisseur. Mais qu’es ce qu’il faut comme matière. Pendant la saison de jardinage c’est à dire dès le printemps, je paille mes plants de légumes avec de la tonte que j’ai fait sécher au préalable. Dans ton article, il y a une phrase que je n’ai pas bien compris. Ceci : Le paillage s’applique autour de la tige de la plante ou de l’arbre, en laissant une distance entre les deux d’environ 15 cm. Les 15 cms c’est entre chaque plant ? Entre deux pieds de tomates par exemple ? C’est bien ça ? Bonne fin de journée à toi et encore merci pour cet articles qui contient une mine de renseignements très utiles.
    lapinbleu2 Articles récents…Les quiz • Quiz numéro 5My Profile

    1. Julia Auteur de l'article

      Bonjour Jean-Claude,

      Merci beaucoup ! Effectivement, le paillage avec des feuilles mortes, que nous mettons en place ici aussi à Madorre, demande beaucoup de matière. Ce qui est chouette et qui nous limite bien volontiers le travail, c’est que les feuilles sont une matière mise à notre disposition par la nature !

      Le paillage s’applique autour de la tige de la plante ou de l’arbre, en laissant une distance entre les deux d’environ 15 cm. Principalement au début des plantations, il convient de laisser un espace entre le plant et le paillage pour lui permettre de se développer correctement. Vous pouvez ensuite “ramener” le paillage autour du pied 🙂

      A très bientôt !

  3. Raymond

    Bonsoir

    Merci pur cet article intéressant. Toutefois que dois je mettre sur un terrain argileux ? Peut-être aussi pour l’instant en automne et suivant les prochaines plantations ? Notamment avant les oignons ails ou échalotes.
    Merci pour vos réponses.
    Je vais consulter le pdf.
    Amicalement.

    Raymond

    1. Julia Auteur de l'article

      Bonjour Raymond,

      Merci à vous ! Le meilleur paillage, pour des terres argileuses, est celui fait de paille ou d’écorces de pin. Par contre, les restes de tontes sont à éviter sur ce type de sol.

      Avant les plantations d’oignons, d’ails ou d’échalotes, paillez avec des matériaux riches en azote : BRF, feuilles mortes ou tout simplement de la paille. Enlevez le paillis (ou du moins écatez-le) lors de la plantation car les aulx sont sujets à la pourriture si la terre est trop humide.

      A bientôt 🙂

  4. MISS MM

    Je paille avec du compost à peine mûr, les feuilles mortes de mon cerisier, un peu de tonte et les épluchures de légumes que je vais mettre directement sur la terre. En fait, je n’achète pas de paillage, je recycle ce qui se trouve chez moi. Je trouve que depuis que le potager existe, je vois la terre changer, s’enrichir. Même si les récoltes ne sont pas toujours au rendez-vous, mais là c’est aussi le temps… et peut-être un peu la jardinière 😉 Merci pour cet article intéressant.
    MISS MM Articles récents…Gris et chicMy Profile

    1. Julia Auteur de l'article

      C’est une super initiative que de recycler pour pailler votre potager ! C’est un cycle continuel car les vieux paillages (ceux qui étaient trop épais pour se dégrader dans l’année) finissent au compost 🙂

      A bientôt !

  5. sylvie

    Bonjour, je projette d’installer une serre tunelle sur un terrain en légère pente assez venteux. Apres avoir nettoyer le terrain je l’ai recouvert d’un épais tapis de feuilles mortes. Pour qu’elles ne s’envolent pas j’ai tout recouvert de grandes plaques de cartons( trouvés dans les poubelles d’un magasin de vêtements). Pour finir j’ai fixé les cartons avec des tiges de bambou et de grosses pierres.J’espère que tout ça va attirer plein de gros vers de terre et que ma terre sera toute belle à la fin de l’hiver. Amicalement ,Sylvie , des Yvelines

    1. Julia Auteur de l'article

      Bonjour Sylvie,

      Merci pour votre retour d’expérience ! Que de bonnes astuces 🙂 Vous me direz si les gros vers s’y plaisent !

      A bientôt !

  6. Jackie

    Bonjour

    J’ai refait comme j’avais fait l’automne passé, j’avais mis des feuilles de marronnier et ce printemps j’ai passer la tondeuse dessus mon jardin étant bien aplatit sa m’avais fait un mulch magnifique, alors cette année en plus j’ai mis du foin bien sec une bonne couche et un peu de feuilles par dessus, ma terre est très marneuse, j’ai creusée un peu avec la main l’autre jour et sa grouille de vers de terre 🙂 Vivement le printemps 😉

    Bonne journée

    Jackie

    1. Julia Auteur de l'article

      Bonjour Jackie,

      Waw, c’est super ! Votre terre va être plus belle d’année en année… Les feuilles de marronnier sont-elles longues à se décomposer ?

      Bonne journée !

      1. Jackie

        C’est à dire que les tiges des feuilles restent un peu dur d’où le passage de la tondeuse qui a marcher du tonner, autrement avec un bon hiver bien neigeux et c’était nickel … Nous avons 190m2 …. L’année prochaine sera encore mieux 😉

    1. Julia Auteur de l'article

      Personnellement, je n’ai jamais eu de soucis avec les campagnols ou les mulots, même en couvrant mes parcelles avec des feuilles mortes. Il paraît aussi qu’ils n’apprécient pas tellement l’odeur de la menthe… 😉

      A bientôt !

  7. Raymond

    Bonjour,

    Merci pour votre réponse.
    Mais avant la plantation des oignons, ails et échalotes, vous voulez dire de pailler avec des matériaux peu riche en azote car j’ai lu que l’on ne devait pas semer des engrais verts comme des féveroles et autres légumineuses. De même que mettre du compost et ou du fumier. Je me trompe peut-être et je m’en excuses.
    Amitiés.

    Raymond

    1. Julia Auteur de l'article

      Bonjour Raymond,

      Effectivement, féverole, légumineuses et ail ne font pas bon ménage. Les engrais verts se sèment plutôt après la récolte de l’ail et des oignons. C’est pourquoi, il convient d’opter pour une “couverture” telle que la paille ou pourquoi pas les feuilles mortes que vous enlèverez avant de planter : l’ail et les oignons supportent mal le paillage.

      A bientôt !

  8. lapinbleu2

    Bonsoir Julia.
    J’ai une autre question. Ma couverture de protection avec des feuilles mortes, es ce que je dois tasser un peu avec des planches pendant deux ou trois jours pour que les feuilles soient bien au contact du dol et favoriser ainsi leur décomposition pendant l’hiver ? Je te demande cela car elles ne sont pas tassées du tout. Bonne fin de semaine !!
    lapinbleu2 Articles récents…Le troquet du jardinier • Les non-labour creusent leur sillonMy Profile

    1. Julia Auteur de l'article

      Bonsoir Jean-Claude,

      Nul besoin de tasser les feuilles mortes sur ta parcelle car l’air doit pouvoir circuler librement et le sol doit rester bien aéré 🙂

      A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge