#4 Un potager bio dans le monde : Tunisie, transformer la ville en immense potager

Aujourd’hui, j’ai le grand plaisir d’accueillir Anna sur le blog ! Direction la Tunisie pour le quatrième volet de la saga “Un potager bio dans le monde”. Le phénomène contemporain des potagers urbains collectifs connaît un véritable engouement. Oasis de biodiversité et d’échange au cœur de nos cités ces jardins partagés se développent à toute allure dans les villes du monde entier. Et notamment dans les villes de Tunisie, un pays où depuis plusieurs décennies les innovations sociales fleurissent.

L’utopie des jardins urbains communautaires et autres potagers collectifs est en train de prendre racine en Tunisie. Afin de lutter contre l’esprit hyper-individualiste qui règne le plus souvent dans les grandes villes, et de recréer un peu de solidarité entres citoyens, les initiatives se multiplient dans plusieurs grandes villes tunisiennes comme Bizerte, Tunis, Gafsa, et Sousse.

Les potagers collectifs qui se développent aujourd’hui en Tunisie sont d’origine citoyenne, tout le monde est invité à se joindre à l’aventure afin d’aider au développement et à l’épanouissement des potagers existants et à venir. Mais également d’en profiter en récupérant des légumes et des fruits gratuitement.

Pour participer à ces projets il suffit de posséder un peu de volonté, beaucoup d’enthousiasme pour les initiatives solidaires, et bien sûr… quelques bons outils. Et si vous n’êtes pas équipés, vous pouvez trouver vos premiers outils de jardinage à pas cher en épluchant les annonces des sites locaux par exemple.

Donc même si vous n’avez pas vraiment la main verte ou êtes ignorant en matière de jardinage, vous êtes les bienvenus pour participer à l’entreprise. D’ailleurs, les collectifs qui créent ces potagers urbains se veulent également des lieux d’initiation à la terre et aux secrets du jardinage, notamment pour les plus jeunes.

Au nombre des projets qui se multiplient aujourd’hui en Tunisie, on compte par exemple le collectif appelé «les Incroyables Comestibles» qui, présent dans le monde entier, s’est implanté récemment en Tunisie dans la région de Gafsa. Le but de ce collectif est d’apprendre aux citoyens-jardiniers à revenir à l’autonomie alimentaire en produisant leurs propres fruits et légumes.

Et l’engouement est bien réel ! L’expérience montre qu’avec un peu de temps et d’éducation les enfants notamment deviennent rapidement des experts en jardinage et en recyclage. Car ils saisissent très bien l’idée qu’avec peu de moyens on peut faire beaucoup. Un simple gobelet en plastique peut très bien servir, par exemple, de pot à semis. Les techniques de recyclage sont en effet accessibles à tous.

Initiation à la terre, éducation citoyenne, formation au respect de la biodiversité, il suffit de visiter ces lieux de pratique collective que sont les potagers urbains, et d’interroger leurs participants-jardiniers solidaires pour prendre la mesure des bienfaits qu’ils provoquent individuellement et collectivement.

Rendez-vous donc dans le collectif le plus proche de chez vous pour participer à ce grand mouvement de transformation solidaire qui reconnecte les citoyens à la terre et recrée à l’intérieur de nos villes des espaces de partage respectueux de la nature et de la biodiversité. On vous attend, avec vos graines et vos outils, mais surtout avec votre enthousiasme, pour venir creuser ensemble le sillon du partage et de la solidarité.

Cet article vous a intéressé ? Rejoignez la newsletter de Madorre et profitez de 4 ebooks en cadeau !

Reçois 4 ebooks GRATUITEMENT !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge