La poire de terre ou yacón

 
Le Père Bernardo Cobo, dans son “Histoire du Nouveau Monde” écrite en 1653, nous relate que les indiens du Pérou les consommaient crus comme des petits fruits et ils étaient d’autant plus délicieux s’ils étaient récoltés un jour de soleil. Ils l’appelaient “llakhun”.
soleil perce les nuages 
Le yacón (Smallanthus sonchifolius) est un tubercule cultivé dans les zones chaudes et tempérées de la Cordillère des Andes pour sa texture craquante et son goût très doux.

#1 De nombreuses propriétés

Il possède des probiotiques (micro-organismes vivants tels que bactéries ou levures) et l’on dit qu’il a un effet favorable sur notre flore intestinale. Sa racine possède des vitamines B1 et est composée surtout d’eau et d’oligoéléments. 

Bien que la poire de terre soit parfois confondue avec le jícama ou pois patate (Pachyrhizus erosus), le yacón est un proche parent du tournesol et du topinambour (Helianthus tuberosus). 
Les racines comestibles contiennent de l’inuline, un sucre non digestible et non assimilé par le métabolisme humain. C’est donc notamment pour cela que les racines peuvent être consommées et être utilisées dans le traitement du cholestérol et du diabète et est utilisé de plus en plus comme probiotique et édulcorant.



#2 Sa culture

Le yacón peut atteindre les 1,5 à 2 m de haut et peut même les dépasser. Cette plante pérenne et vivace produit de petites fleurs jaunes et discrètes à la fin de la saison. Au contraire d’autres végétaux cultivés par les Incas comme l’ulluque (Ullucus tuberosus), le yacón n’est pas sensible à la photopériode (le rapport entre la durée du jour et la durée de la nuit) et l’on peut donc produire une belle récolte même dans les tropiques.


Ces plantes produisent deux types de racines : des racines de propagation et des racines de réserve ou de stockage. Les racines de propagation croissent près de la surface du sol et produisent les nouveaux germes qui seront les futures parties aériennes. Les racines de stockage sont grandes, comestibles et produisent des tubercules qui peuvent peser jusqu’à 1 kg.

La poire de terre se plante en avril-mai en protégeant d’éventuelles petites gelées à exposition ensoleillée. Apportez-y, préalablement à la plantation, un peu de compost et un bon travail de décompactage. Comme pour les pommes de terre, procédez à un buttage sur une dizaine de centimètres quand elles atteignent 20 cm de haut.   



#3 Un long chemin parcouru
Il est arrivé pour la première fois au Japon dans les années 1970, et a, depuis, gagné beaucoup d’autres pays de l’Asie, sen particulier la Corée du Sud, la Chine, les Philippines, Taiwan et est aujourd’hui disponible sur les marchés. La poire de terre croît très bien au sud de l’Australie et en Nouvelle-Zélande où le climat y est tempéré et la saison de croissance longue.
Récemment, elle a aussi été introduite sur les marchés et les magasins diététiques aux États-Unis !


Entrez simplement votre prénom et votre mail pour que je vous envoie les articles :



Zéro spam, 100% confidentiel, et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Reçois 4 ebooks GRATUITEMENT !

Une réflexion au sujet de “La poire de terre ou yacón

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge