Devenez le chef d’orchestre de votre potager avec Loïc !

C’est avec grand plaisir que je reçois aujourd’hui Loïc Vauclin, auteur du site internet “Mon potager en carré“. Il va vous expliquer comment devenir le chef d’orchestre de votre potager ! A toi de jouer Loïc !

1. Bonjour Loïc ! Pour commencer, peux-tu te présenter un peu à mes lecteurs…

Alors maintenant mon nom c’est Loïc le Jardineur 🙂 C’est Marc un lecteur du blog qui m’a donné ce titre ! C’est la contraction de jardinier et bricoleur. C’est vrai que je bricole beaucoup pour mon potager ! Entre les bacs sur pieds, les serres, les hôtels à insectes ! J’ai commencé à jardiner il y a une quinzaine d’années, un peu à « la monsieur tout le monde ». Mon premier potager était tellement fertile que je ne me suis pas trop posé de questions, c’était facile de jardiner à l’époque ! Par contre, quand j’ai emménagé dans ma petite maison de ville, j’ai un peu fait la grimace ! La terre n’était rien d’autre que du remblai très pauvre. Je me souviens quand je plantais ma fourche dans le sol, il y avait même pas un ver de terre. C’est à cette époque que j’ai commencé à revoir mes pratiques, c’était en 2008. J’ai commencé à fouiller internet et les livres de jardinage, et j’ai réalisé qu’en fait j’y connaissais pas grand-chose en jardinage ! Du coup en 2011 j’ai voulu passer la seconde et c’est cette année-là que j’ai créé mon blog.
2. Une petite présentation de ton site internet “Mon-potager-en-carrés
Comme je le disais avant, j’ai créé mon blog mon potager en carrés en 2011. J’ai commencé par y écrire mes expériences. Quand je relis mes vieux articles, je rigole parfois des âneries que j’ai pu faire ! Aujourd’hui, mon blog a beaucoup progressé, et j’y parle forcément de potager en carrés, mais aussi des serres, de la permaculture, de conservation et aussi d’un sujet qui me tient a cœur : le jardinage debout ! Cette pratique, pas commune, est une petite revanche vis a vis des jardiniers qui se moquaient de moi quand j’expliquais que j’en avais marre de me baisser pour jardiner ! Aujourd’hui, je suis assez fier de mes bacs surélevés et de mes bacs sur pieds avec leur « ascenseur à vers de terre ». Oui, je ne voulais pas de simple jardinières surélevées, mais des jardinières connectées à la vie du sol. En fait le truc qui me fait kiffer, c’est d’inventer des solutions pour le jardin. En ce moment je travaille sur un lombricomposteur raccordé à une jardinière. Je veux que les vers de terre puissent aller du lombricomposteur à la jardinière pour la fertiliser.
En parallèle je travaille aussi avec d’autres passionnés sur un logiciel capable de planifier la culture d’un potager automatiquement. Beaucoup de jardiniers se prennent la tête avec les rotations et les associations et je ne fais pas exception à la règle, alors du coup j’ai décidé de confier la tâche à un logiciel. Normalement, si tout se passe bien, il devrait voir le jour d’ici la fin de l’année.
3. En ce moment, et ce jusqu’à dimanche, les inscriptions sont ouvertes pour ta formation « Devenez le chef d’orchestre du potager ». Peux-tu nous en dire plus ?
Oui c’est une semaine très intense en ce moment ! 2 fois par an, j’accompagne quelques jardiniers débutant à faire leurs premiers pas dans le domaine du potager. En fait j’ai filmé toute une saison au potager, ainsi que toute l’installation de mon potager pour aider les novices à franchir le pas. Le programme est vraiment complet puisqu’il va de l’installation à partir de zéro, jusqu’à la conservation des récoltes. Il y a plus d’un 50ene de vidéos répartie en 5 modules. Pour ceux que ça intéresse, j’explique tout dans cette vidéo.

4. Pour finir, un petit mot pour mes lecteurs, passionnés de jardin comme toi…

Si j’avais juste un conseil à leur donner, c’est de ne pas se tromper sur les priorités quand on commence à jardiner. Beaucoup de débutants commettent les mêmes erreurs. Combien j’en entends demander dans les commentaires ou sur les forums : est ce qu’il faut planter les fraises à côté des poireaux ?! Ou bien : Au bout de combien de temps il faut changer de place les tomates ?! Ils gâchent leur temps et leur énergie car bien souvent ils n’ont même pas pris la peine de mettre en place les conditions de la fertilité. Je compare ça, souvent, à un pilote de formule 1 qui chercherait à régler l’inclinaison de l’aileron de sa voiture alors que son moteur est celui d’une 2CV. Prenez le temps de mettre en place les bonnes conditions avant de vous soucier des détails !
Regardez comment mon petit jardin de ville qui ne fait que 100m2 est devenu :

 

Le jardin est un monde passionnant et je crois que je n’aurais pas assez d’une vie pour en faire le tour !
Merci à toi Julia 🙂 

NE PARTEZ PAS LES MAINS VIDES !

Pour vous remercier de votre visite, je vous offre 4 contenus que vous ne trouverez pas sur le blog :
1° Enrichir sa terre pendant l’hiver : comment s’y prendre pour enrichir le sol ?
2° La gestion de l’eau au jardin bio : 7 méthodes utiles pour économiser l’eau d’arrosage
3° Je veux un potager, mais lequel choisir ? : pour se lancer dans l’aventure du potager
4° 17 astuces de blogueurs pour votre potager : un maximum d’astuces, d’idées et de petits trucs

Entrez simplement votre prénom et votre mail pour que je vous envoie les articles privés :
Votre prénom
Votre adresse email

 

Zéro spam, 100% confidentiel, et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Reçois 4 ebooks GRATUITEMENT !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge