Plantes sorcières : le pouvoir des plantes !

Plantes sorcières” se présente un peu comme un ancien grimoire, parsemé d’histoires et de traditions anciennes. En passant des sorcières aux magiciens et aux empoisonneurs, c’est un véritable travail de recherche qui s’offre à nous. D’anciennes cartes postales, des gravures et dessins, des photos racontent toute l’histoire de ces plantes sorcières qui parsèment encore aujourd’hui nos jardins et nos prairies. Encore une autre façon de voir les plantes…
   

En guise d’apéritif…
Plantes sorcières” se présente un peu comme un ancien grimoire, parsemé d’histoires et de traditions anciennes. En passant des sorcières aux magiciens et aux empoisonneurs, c’est un véritable travail de recherche qui s’offre à nous. D’anciennes cartes postales, des gravures et dessins, des photos racontent toute l’histoire de ces plantes sorcières qui parsèment encore aujourd’hui nos jardins et nos prairies. Encore une autre façon de voir les plantes…   


L’entrée : la quatrième de couverture 

“Il y a bien longtemps, les sorcières étaient considérées comme les premières « pharmaciennes » ! Elles utilisaient le Datura pour réduire des fractures, ou donnaient de l’Ail aux lutteurs Grecs pour décupler leur force… Elles seules maîtrisaient les vertus et les pouvoirs des plantes. À cette idée surgit tout un imaginaire de chaudrons fumants, de potions magiques, de fioles et de poudres…

Mais depuis combien de temps la sorcellerie s’est-elle allouée la précieuse complicité des plantes ? À quel moment et de quelle façon les hommes ont-t-ils su tirer parti du pouvoir caché de ces fleurs, feuilles, fruits ou racines ?

De l’Absinthe à la Ciguë, du Gui à la Mandragore, du Pavot à la Verveine, plongez au cœur de ces portraits étonnants de plantes, et découvrez toutes les anecdotes et les croyances qu’elles ont suscitées. Un livre surprenant qui aurait pu être le manuel d’Harry Potter !”

Le plat : une lecture pas à pas…

Le livre “Plantes sorcières” fait partie de la Collection Terra Curiosa éditée par les Editions Plume de Carotte. Et cette collection porte bien son nom !

“Chaque sujet est une boîte à trésors pour le curieux, qui refermera discrètement le couvercle et s’en ira sur la pointe des pieds vers le suivant”.

La sorcellerie, présente et utilisée dans toutes les civilisations, a connu de nombreux bouleversements dans l’histoire de Babylone en passant par les Indes puis par l’Egypte, la Grèce et l’Italie. Chaque plante avait son utilité à des fins bonnes ou mauvaises d’ailleurs ! En effet, l’aconit (aconitum napellus) utilisée aujourd’hui en homéopathie notamment était également une plante utilisée dans la préparation d’un puissant poison. 

“Les empoisonnements par l’aconit étaient tellement fréquents à Rome que l’empereur Trajan fut obligé de prendre des mesures qui interdisaient la culture de la plante dans toute la province et au-delà, sous peine de condamnation à la peine capitale”.

Ainsi, pour chaque plantes sorcières (25 au total), l’auteur nous présente une belle panoplie d’informations : botanique, nom latin, histoire et utilisation… sans oublier de superbes photos d’herbier, d’anciennes cartes postales ou photos. 

Rien qu’à la simple évocation de la bien connue mandragore, le lecteur est plongé dans un véritable univers de sorcellerie, hantant les grimoires et tous les livres de médecine au cours des siècles. La mandragore était une plante tellement magique que sa cueillette, comme beaucoup d’autres plantes sorcières, faisait office d’un véritable rituel et attention à quiconque ne le respecterai pas à la lettre !
” On disait que le visage de celui qui extrayait la racine de mandragore à la main était susceptible de s’enflammer”.
Même si certaines plantes, telles la mandragore, l’hellébore ou encore la morelle noire, ne se trouvent plus aujourd’hui dans tous les jardins, d’autres sont très connues et révèlent des “propriétés” insoupçonnées. Ainsi, l’ail est une plante magique dans de nombreux pays du monde : Egypte, Athènes, Inde ou encore Sibérie. La présence du gui est considérée comme un cadeau du ciel, utilisé pour calmer les crises d’épilepsie et pour guérir de la jaunisse. Saviez-vous qu’une méchante loi du 24 décembre 1888, un peu oubliée, oblige encore aujourd’hui les propriétaires à couper leur gui sous peine d’amende ?
L’ergot de seigle, champignon microscopique se propageant sur les épis de seigle, était utilisé pour déclencher les accouchements. Malheureusement, ce dernier était également responsable d’épidémies qui anéantissaient des populations entières se propageant notamment dans la farine alors contaminée. Je vous passe volontiers les détails des souffrances endurées par les populations…  
“La première épidémie en France apparut en 994, en Aquitaine et dans le Limousin, où l’on dénombra 40 000 morts”.

Le dessert : mon avis… 
J’ai eu beaucoup de plaisir à lire ce livre consacré aux plantes sorcières. C’est une véritable plongée dans les traditions anciennes, parfois fort funestes. 
Je retiendrai de ce livre 3 grands points positifs :
– l’importance des recherches : je ne connais pas la durée d’écriture de ce livre de 167 pages mais c’est un véritable travail de recherches tant historiques que scientifiques auxquelles s’est consacré Lionel Hignard
– les textes, citations et recettes retrouvées parmi de très anciennes études allant du XVI ème siècle jusqu’à nos jours. De quoi concocter quelques baumes, onguents, breuvages, philtres ou potions !  
– l’impression du livre : ce n’est peut-être pas grand chose mais j’ai pensé qu’il serait important de le souligner. En effet, “Plantes sorcières“, comme tous les autres livres des Editions Plume de Carotte a été conçu et fabriqué avec des papiers respectueux de l’environnement, avec des encres à base d’huiles végétales et chez des imprimeurs situés à moins de 800 km des locaux des éditions. Un livre qui ne sent pas “le chimique”, c’est quand même bien plus agréable !
Très peu de points négatifs a relever dans ce livre si ce n’est qu’il peut paraître parfois un peu compliquer à comprendre. C’est cependant un livre qui ravira tous les passionnés de plantes et d’histoires anciennes auquel j’attribue un beau 7/10 pour la qualité des recherches et de la mise en page !

Vous en reprendrez bien un peu ?

Plantes sorcières, Lionel Hignard, Editions Plume de Carotte, 2013, 19€50

Reçois 4 ebooks GRATUITEMENT !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge