Pourquoi et comment jardiner avec la lune ?

Dans mon article “Bilan de l’année potagère 2012“, je vous avais fait part de mon envie de jardiner avec la lune. C’est une expérience que j’aimerai tenter car beaucoup de jardiniers, s’ils n’ont pas encore essayé cette technique, s’y intéressent de prés.
C’est pourquoi je vous propose d’aborder dans cet article toutes les questions essentielles que vous pourriez vous poser si vous souhaitez vous lancer, comme moi, dans l’aventure du potager lunaire.
terre tourne sur le doigt

1. Pourquoi jardiner avec la lune ? 

Voilà la première question que vous devez vous poser : quels intérêts aurais-je au potager si je me préoccupais de la lune ? Nous savons que la lune agirait sur les marées en fonction de sa position par rapport à la terre. Mais qu’en est-il au potager ? 

Nous pouvons trouver la réponse en nous intéressons aux principes de l’agriculture biodynamique dans laquelle l’étude des rythmes lunaires est fondamentale. Elle considère que la lune agirait non seulement sur les semis et les plantations mais également sur les futures récoltes ! 

De plus, la lumière nocturne agit sur la fertilité et la vitalité des plantes ( c’est principalement l’eau qui est influencée par la lune ). Elles croient et luttent contre les maladies avec elle.

Enfin, si vous essayer de jardiner avec la lune, vous vous rendrez davantage compte du doux rythme de la nature. Pour reprendre notre ami Yannick du blog Au potager bio, “tout élément doit être observé et compris par le jardinier, afin de s’adapter à la nature qui nous entoure et non l’inverse. Faire avec la nature, c’est apprendre à s’en servir mais surtout la laisser faire naturellement son travail”.   

Alors, autant mettre toutes les chances de notre côté ! Mais avant de se lancer, quelques termes sont à maîtriser.

 A l'aide


2. Comprendre les rythmes lunaires 

3 aspects importants sont à connaître pour pouvoir commencer à jardiner avec la lune :

la lune ascendante ou descendante ( ou rythme tropique lunaire )


Pour mieux vous en rappeler, pendant la phase ascendante ( ou montante ) de la lune, la sève monte dans la plante. A l’inverse, lors de la phase descendante, elle descend dans les racines.

Ainsi, la première favorise les récoltes des parties aériennes et les semis ( pour la germination des graines ) alors que la seconde permet de récolter les légumes racines et le travail du sol ( planter, repiquer, tondre… ). 

la lune croissante ou décroissante agit, quant à elle, sur les récoltes et principalement sur la durée de conservation. Ainsi, en lune croissante, les fruits et légumes se conserveront très bien dans le temps car la vitalité des plantes croît avec la lumière de la lune ( surtout lors de la pleine lune ). En revanche, elle décroît en lune décroissante mais les fruits et les légumes sont gustativement meilleurs, physiquement plus beaux et les propriétés diététiques et médicinales sont plus prononcées ! Mieux vaut donc les conserver dans des bocaux ! De plus, le gazon repoussera moins vite s’il est tondu durant la lune décroissante. 

Si l’on peut dessiner un “p”, la Lune est croissante ; si c’est un “d” la Lune est décroissante :

Source : Calendrier-lunaire.fr

Périgée, apogée et nœud lunaire : pour mieux comprendre ces deux notions, je vous invite à regarder cette vidéo où tout est très bien expliquée, “Quand la lune nous interdit de jardiner” :

 

les jours fruits, feuilles, racines, fleurs lorsque la lune passe devant les constellations du zodiac 
 
 

Élément Terre ( taureau, vierge, capricorne ) : travailler les légumes racines ( navet, carotte, panais, betterave, radis, pomme de terre, oignon… )   

 

Élément Air ( gémeau, balance, verseau ) : cueillez les fleurs   

 

Élément Eau ( poisson, cancer, scorpion ) : plantez et entretenez les légumes feuilles comme la salade, le poireau, le persil…   

 

Élément Feu ( bélier, lion, sagittaire ) favorable aux légumes fruits tels que la tomate, le concombre, la courgette, l’aubergine ou le melon par exemples.  

3. Le calendrier lunaire du potager de Madorre  

 Et oui, après la théorie, la pratique ! Quand faut y aller, faut y aller ! Je vous présente donc le calendrier lunaire 2013 des semis et des plantations de Madorre. Ce fût un peu laborieux au départ mais le site Jardiner avec la lune m’a grandement aidé ( je vous le recommande vivement ! ). Si certains d’entre vous y voient des erreurs, n’hésitez pas à m’en faire part. 
 
 

   
Vous pouvez également aller voir sur le blog de Gilles, qui vous propose aussi un calendrier lunaire : http://www.un-jardin-bio.com/jardinez-avec-la-lune/

4. Les sources et liens utiles   

 

– http://www.calendrier-lunaire.net/jardiner-avec-la-lune.php  

 – http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Rythme_sid%C3%A9ral_Biodynamie.svg  

 

Quelques essais et résultats concluants  

 

– http://www.jardineraveclalune.fr : Ce site est génial ! Si vous avez besoin d’aide concernant son utilisation, je vous conseille d’aller visiter l’article de Romain du blog Tousaupotager.fr : un vrai bon site pour jardiner avec la lune. De plus, si vous avez des suggestions à faire pour améliorer ce site, n’hésitez pas à le faire en commentaire de son article.

J’espère que cet article est suffisamment complet pour vous permettre de vous lancer dans cette aventure que je trouve tellement enrichissante ! Donnez-moi votre avis ! Vous pourrez donc suivre l’avancée du potager avec la lune même si je pense que je vais certainement rencontrer quelques difficultés.   

Ah oui, j’allais oublier de vous dévoiler la solution de l’article précédent ! L’intrus se cachait dans la photo n° 17 comme cela :   
 
 

Merci à tous pour votre participation,   
A très bientôt,  
 
Madorre elan amical

Reçois 4 ebooks GRATUITEMENT !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge